Wieder gehen! Ottobock. Een initiatief van Ottobock. © Otto Bock HealthCare GmbH

Centres d'appareillage et hôpitaux

Documents à télécharger

Formulaire de contact

Contactez-nous via notre formulaire de contact ou en nous écrivant à l'adresse tmr@remove-this.ottobock.com

Birgit Bischof & Agnes Sturma, ergothérapeutes

Pourquoi la thérapie joue-t-elle un rôle si important dans un processus d’appareillage TMR ?

Le thérapeute accompagne les patients après une TMR tout au long du processus de rééducation. L’objectif est d’apprendre l’utilisation de la prothèse, sachant que chaque muscle contrôle un mouvement précis de la prothèse. Cette finesse de réglage exige un concept structuré, qui est adapté au progrès individuel du patient au cours de son entraînement :

Pour la préparation à l’opération, des évaluations cliniques sont effectuées et le patient est préparé physiquement, en fonction de sa constitution corporelle. Directement après l’opération de TMR, au cours de laquelle la réinnervation des nerfs transférés a lieu, des mesures classiques post-opératoires permettent de favoriser la cicatrisation. Dans le même temps, un entraînement mental facilite le processus de réinnervation et améliore ainsi la capacité du patient à mieux visualiser le mouvement. Plus la préparation mentale du patient est bonne, plus il peut ensuite s’entraîner facilement et rapidement à produire des signaux avec les muscles réinnervés. Cet entraînement s’effectue muscle après muscle. Outre la détermination de la meilleure position des électrodes, il requiert la création d’une nouvelle intention de mouvement permettant alors d’activer séparément chaque muscle. En entraînant ses muscles et en s’exerçant à la production des signaux, le patient améliore le contrôle de ses muscles, ce qui permet une commande en toute sécurité de la prothèse. Une fois que tous les muscles opérés peuvent être activés séparément, l’entraînement à l’utilisation de la prothèse commence.

Comment parvenez-vous à maintenir la motivation des utilisateurs tout au long de cette période ?

Dès le début, le processus de TMR requiert du patient une initiative et une motivation personnelles. De plus, il est important de bien lui expliquer en amont le cycle et le contenu du processus TMR complet ainsi que les avantages apportés par la thérapie et la rééducation pour commander plus tard sa prothèse TMR. Pour ce faire, nous définissons de nombreux petits objectifs pour la thérapie. La réalisation de chacun de ces objectifs motive le patient pendant la durée complète de la rééducation. Dans la mesure du possible, nous varions le contenu de chaque session de thérapie et les adaptons aux besoins individuels du patient.

Combien d’heures un utilisateur de prothèse de TMR doit-il s’entraîner chaque jour/semaine ?

Le temps requis par la thérapie et l’entraînement diffère fortement d’un patient à l’autre et peut être ajusté au cours de la rééducation. Pendant la cicatrisation des nerfs, nous commençons déjà une thérapie spécifique et accélérons ainsi le processus ultérieur d’entraînement. En principe, l’entraînement le plus intense et donc le plus chronophage dure entre 6 et 12 mois après l’opération de TMR. Un entraînement hebdomadaire (dans l’idéal avec le thérapeute) est recommandé pendant cette période. Un programme supplémentaire à effectuer à la maison peut être défini en fonction des besoins du patient.

Comment se passe la collaboration au quotidien entre le chirurgien et l’orthoprothésiste/le thérapeute ?

La collaboration interdisciplinaire pendant le processus de TMR, notamment entre le chirurgien, l’orthoprothésiste et le thérapeute, est cruciale pour le succès de la rééducation. Les examens pré-opératoires ainsi que les conseils prodigués au patient et la planification de la poursuite du processus : toutes ces étapes ont lieu dans le cadre de réunions d’équipe pluridisciplinaire. Chaque expert apporte alors ses connaissances spécifiques permettant de planifier en fonction des besoins individuels du patient l’opération de TMR, des corrections du moignon, la rééducation et différentes solutions prothétiques ainsi que la poursuite du processus.

Au cours du processus de rééducation, des rencontres réunissant toutes les disciplines concernées ont lieu à intervalles réguliers. À cette occasion, les participants discutent de l’état actuel du patient et planifient la marche à suivre. Au cours des étapes ultérieures de la rééducation, par exemple la conception de l’emboîture, l’orthoprothésiste et le thérapeute travaillent étroitement avec le patient.

Quel est le retour des utilisateurs d’un appareillage TMR ?

Après tout le temps que nous avons passé avec les utilisateurs d’un appareillage TMR, nous sommes bien entendu très heureuses d’obtenir un retour positif, comme par exemple : « ...Je porte ma prothèse de TMR tous les jours. Avec ma prothèse, je peux continuer mon activité de boulanger et participer à toutes les tâches. »